Eurométropole de Strasbourg

Revenir à la liste
L’Eurométropole de Strasbourg réunit aujourd’hui 33 communes. Elle est l’évolution de la Communauté urbaine créée en 1967 et permet de poursuivre des intérêts communs tout en préservant l’indépendance des communes.

28 communes, un territoire

Le territoire de l’Eurométropole est celui des 28 communes qui en sont membres, à savoir :

Bischheim, Blaesheim, Eckbolsheim, Eckwersheim, Entzheim, Eschau, Fegersheim, Geispolsheim, Hoenheim, Holtzheim, Illkirch-Graffenstaden, Lampertheim, Lingolsheim, Lipsheim, Mittelhausbergen, Mundolsheim, Niederhausbergen, Oberhausbergen, Oberschaeffolsheim, Ostwald, Plobsheim, Reichstett, Schiltigheim, Souffelweyersheim, Strasbourg, Vendenheim, La Wantzenau, Wolfisheim.

Le cadre politique

L’Eurométropole est une forme de coopération intercommunale qui introduit la notion de solidarité financière et de défense d’intérêts communs. Tout en préservant l’indépendance des communes, elle assure une meilleure gestion et ouvre un horizon de développements plus vaste dans les domaines qui relèvent de sa compétence.

L’organisation de l’Eurométropole est calquée sur celle des communes. Elle comprend :

  • un organe délibérant : le conseil eurométropolitain
  • un organe exécutif : le Président, aidé des vice-présidents

Tout comme la Ville, l’Eurométropole exerce des compétences particulières et dispose de son propre budget.