Cloud

Revenir à la liste

Le « cloud » est « un modèle qui permet un accès omniprésent, pratique et à la demande à un réseau partagé et à un ensemble de ressources informatiques configurables (comme par exemple : des réseaux, des serveurs, du stockage, des applications et des services) qui peuvent être provisionnées et libérées avec un minimum d’administration » selon la définition du NIST (National Institute of Standards and Technology).

Le cloud héritier du métier d’hébergeurs est une forme d’industrialisation de ce marché permettant d’apporter différents services en ligne aussi bien pour des entreprises que pour des particuliers.

Le cloud est réparti en trois grands segments :

  • Saas (« Software As a service »). Le segment principal consiste à mettre à disposition des applications en ligne (applications web ou traditionnelles via des outils de virtualisation),
  • Paas (Platform As A Service). Ce segment consiste à la mise à disposition de plateformes et d’environnements informatiques nécessaires aux entreprises pour mettre en œuvre différents types de services.
  • Iaas (Infrastructure As A Service). Ce segment s’appuie sur la notion de ressource fournie. Il s’agit de matériel informatique virtualisé, de serveurs, de connections réseau, …

Applications (secteurs concernés)

Tous les secteurs sont concernés par une forme de cloud. Quelques exemples représentatifs :

Le secteur de la santé en voyant les établissements hospitaliers se regrouper a besoin de disposer d’une plate-forme dans le cloud pour mettre à disposition données et applications.

Le secteur de l’éducation avec une gestion de l’infrastructure informatique pilotée par les collectivités pour un accès pour tous ses établissements.

Les entreprises qui en fonction de leurs besoins vont externaliser une partie de leur informatique pour réduire les coûts, rationnaliser les infrastructures, faciliter l’infogérance ou la prise en charge de l’infrastructure par une société de service, ou encore donner de la souplesse en permettant d’augmenter ou de réduire la taille de l’infrastructure.

Enjeux (techniques, technologiques, de formation, ….)

Les enjeux sont particulièrement importants. Les entités utilisatrices doivent gagner en productivité sous réserve de réussir la phase de transition partielle ou totale vers le cloud. Les processus de migration peuvent être complexes et font apparaitre de nouveaux enjeux : une gestion différente, la sécurité des données et des accès, l’impact sur les finances, la gouvernance ou encore la conduite du changement pour les utilisateurs.

Cela a également un impact fort pour les acteurs du numérique. Cela nécessite des adaptations relativement importantes : l’évolution du modèle économique, le financement ou encore les impacts technologiques.

Rhénatic a vocation à éclairer les chemins aussi bien des entreprises du numérique que des entités utilisatrices en apportant des réponses concrètes.

Contraintes (infrastructure, compétences, …)

Les contraintes ne sont pas liées à la technologie de mise en œuvre la plupart du temps, mais aux impacts du Cloud comme la sécurité que nous évoquions. Par définition, une infrastructure qui se trouve dans le Cloud est exposée directement à toute menace externe avec des flux qui circuleront sur internet entre le Cloud et les utilisateurs de l’entreprise. Cela peut concerner également des éléments réglementaires (localisation géographique des données, par exemple).

L’autre contrainte importante est liée à l’organisation interne de l’entité qui migre. Un certain nombre de processus sont, de fait, à revoir, adapter. Cela nécessite également une phase importante de conduite du changement.

Besoins (formations, aide à l’innovation, promotion, ….)

Rhénatic a vocation à apporter des réponses concrètes pour aider les entreprises à adopter le cloud et faciliter l’intégration des particularités du cloud pour les fournisseurs de solutions logicielles ou de services informatiques.