Big Data

Revenir à la liste

Le Big Data est avant tout une réponse technologique à l’explosion du volume de données numériques à traiter dans le monde d’aujourd’hui et de demain. Il vise à proposer des alternatives aux technologies traditionnelles de stockage (bases de données) et d’analyse de données.

Selon le Gartner, le Big Data (en français « Grandes données ») regroupe une famille d’outils qui répondent à une triple problématique : un Volume de données important à traiter, une grande Variété d’informations (en provenance de plusieurs sources, non-structurées, structurées, Open…), et un certain niveau de Vélocité à atteindre – c’est-à-dire de fréquence de création, collecte et partage de ces données. C’est la règle dite des 3V.

Applications (secteurs concernés)

Tous les secteurs générant une masse de données importante sont concernés par le Big Data. On peut citer en particulier tous les commerces de détail qui stockent de grandes quantités de données sur leurs clients et leurs habitudes d’achat. Tous les services aux particuliers qui intègrent plus ou moins de numérique seront concernés à plus ou moins long terme par des problématiques de Big Data.

On distingue généralement 3 catégories d’impacts du Big Data sur la performance, la stratégie et la gestion des entreprises : l’amélioration de l’expérience client, l’efficacité des processus opérationnels et la diversification du Business Model. Ces trois catégories peuvent évidemment être combinées et s’enrichissent mutuellement.

Mais le Big Data ne se limite pas aux applications finales. La conception, le développement et l’exploitation de toutes les technologies nécessaires pour soutenir ce mouvement sont  des enjeux en tant que tels.

Enjeux (techniques, technologiques, de formation, ….)

L’évangélisation des entreprises à ces problématiques et aux applications possibles sont un premier pas essentiel pour générer des projets concrets dans ce domaine. Il s’agit d’un stade avancé de la transition numérique et de nombreuses entreprises ont besoin de passer un certain nombre d’étapes avant de pouvoir envisager un projet Big Data.

D’autre part la formation des informaticiens à ces techniques est un enjeu fondamental pour leur mise en application dans les entreprises du territoire.

Enfin, des services offerts aux usagers peuvent être améliorés de façon substantielle par leur transcription en usages à l’instar de l’application « tranquilien » développée par la SNCF sur son réseau banlieue IDF qui permet de s’assurer d’une place assise dans ses trains.